Rapport annuel 2016

Comité de placement

Composition

Ce comité compte six membres. Il est composé d’administrateurs, de dirigeants et d’experts externes nommés par le conseil d’administration. Le président et chef de la direction en est membre et préside le comité.

Membres

Stéphane Rochon, président
Luc Bergeron, vice-président, actuariat et gestion de risques
Marc Peliel, vice-président, finances
René Delsanne, administrateur
Clément Albert, expert externe
Jean-Louis Gauvin, expert externe

Mandat

Le comité de placement a pour mandat de recommander au conseil d’administration la politique de placement de l’entreprise et de voir à sa mise à jour au besoin. Il doit s’assurer du respect de cette politique et mettre en place les stratégies de placement et d’appariement appropriées, en conformité avec la politique. En outre, il analyse les résultats produits et s’assure que le degré d’appariement des actifs avec les engagements financiers de l’entreprise est conforme aux objectifs poursuivis.

Le comité doit également recommander au conseil d’administration le choix des gestionnaires de placement, recevoir leurs rapports, s’assurer qu’ils respectent la politique de placement de la société et évaluer leur performance à partir des objectifs fixés.

Le comité de placement d’Humania Assurance agit aussi à titre de comité de placement de La Survivance-Voyage et y assume les mêmes responsabilités que celles mentionnées ci-haut.

Rapport d’activité

Tout au long de l’année, le comité a procédé à l’analyse des performances réalisées par les gestionnaires concernant les portefeuilles de placement de l’entreprise et d’une filiale, La Survivance-Voyage.

Le comité a analysé trimestriellement les rapports de conformité à la politique de placement présentés par les gestionnaires et en a fait rapport au conseil d’administration.

Les membres du comité ont suivi le niveau d’appariement des actifs et des passifs de l’entreprise. Des rapports trimestriels sur l’appariement ont été déposés au conseil d’administration.

Encore une fois en 2016, les taux obligataires long terme ont été historiquement bas avec une légère embellie en fin d’année, rendant tout au long de l’année, les gains d’appariement en obligations très coûteux. Notre stratégie de diversification en actions privilégiées, en infrastructure et en immobilier, mise en place au cours des dernières années, nous a bien servis en 2016. Nous avons pu bonifier nos rendements et améliorer notre appariement, dans un marché obligataire défavorable à l’investissement à long terme.

L’arrivée prochaine d’un nouveau cadre de solvabilité pour les compagnies d’assurance occupera une partie importante des discussions de 2017 du comité de placement. Celui-ci augmentant significativement les exigences de capital pour les investissements à revenus variables, le comité de placement évaluera les ajustements nécessaires à la politique de placement pour optimiser les rendements de l’entreprise sous ces nouvelles contraintes.